Deuxième habitude des personnes efficaces : commencer par définir un objectif

Cette semaine intéressons-nous à la deuxième habitude des personnes qui réussissent tout ce qu’elles entreprennent : définir un objectif.

Pourquoi est-il si important de définir un objectif ?

L’esprit humain a cette capacité à réaliser tout ce qu’il pense car la création mentale précède la création physique. Pour arriver à réaliser quelque chose de petit ou de grand, il faut d’abord y penser.

Nelson Mandela dans sa cellule de Robben Island, au large de Cape Town en Afrique, avait l’habitude de réciter plusieurs fois par jour Invictus, un poème de William Ernest Henley dont je partage ici le texte :

Dans les ténèbres qui m’enserrent,

Noires comme un puits où l’on se noie,

Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient,

Pour mon âme invincible.

Dans de cruelles circonstances,

Je n’ai ni gémi ni pleuré,

Sous les coups du hasard,

Ma tête saigne mais reste droite.

En ce lieu de colère et de pleurs,

Se profile l’ombre de la mort,

Et bien que les années menacent,

Je suis et je resterai sans peur.

Aussi étroit soit le chemin,

Nombreux les châtiments infâmes,

Je suis le maître de mon destin,

Je suis le capitaine de mon âme.

Les quatre derniers vers de poème résument bien l’importance de définir un objectif et de s’y conformer. Dans sa cellule, Mandela avait un objectif clair et précis : sortir vivant de sa cellule. Il a pris conscience que même en cette période de détention et de profondes ténèbres, qu’il est maitre de son destin et capitaine de son âme. Aucune autre chose ne pouvait le détourner de son objectif. Il y pensait jour et nuit. La création mentale, ici le fait de penser pouvoir sortir, a précédé la création physique, le fait de sortir physiquement de la prison.

Pour arriver à atteindre son objectif de nombreux sacrifices sont importants car tout au long du chemin, vous allez être confrontés à des tumultes aussi bien externes qu’internes. Il ne faudra pas chavirer. Il ne faudra pas faillir.

Quand on a son objectif bien vissé en soi, rien ne peut empêcher de l’atteindre.

Voici quelques méthodes pour ne pas oublier leurs objectifs. Voici quelques-unes d’entre elles :

  • Ecrire son objectif sur un post-it pour le coller sur son bureau
  • Ecrire son objectif sur un post-it pour le coller sur la porte d’entrée de sa maison ou de son appartement, de préférence sur la face l’intérieure de la porte, de manière à le lire chaque fois quand on veut sortir
  • Ecrire son objectif sur un post-it pour le coller sur sa commode soit sur son miroir ; au moins vous êtes certain de le lire tous les matins en vous brossant les dents
  • Ecrire son objectif sur un bout de papier et le coller à sa carte bancaire ; très efficace surtout si c’est un objectif qui vous oblige à réduire vos dépenses
  • Ecrire son objectif sur bout de papier et le coller sur son tableau de bord dans sa voiture
  • Matérialiser son objectif sous forme d’objet et l’avoir toujours sur soi. Cela peut être sous forme de pendentif + chaine, bracelet, montre ou autre chose de simple à porter
  • Enregistrer son objectif sous forme audio puis l’écouter très souvent dans son portable
  • Avoir son objectif écrit sur son fond d’écran de téléphone ou d’ordinateur

 

Personnellement j’utilise très souvent la dernière méthode. Il m’est apparu par le passé d’écrire mon objectif sur un bout de papier et de le garder dans mon portefeuille. J’ai aussi utilisé la méthode sur la porte d’entrée.

 

Pourquoi est-il important d’écrire son objectif ?

L’affirmation et la visualisation sont reconnues comme des techniques puissantes dans la réalisation de hautes performances. Les grands champions imaginent, ressentent, vivent et expérimentent mentalement leur exploit avant le passage à la performance pratique. Ces deux techniques sont une sorte de programmation neurolinguistique.

En effet l’esprit humain est tellement puissant qu’il a la capacité de réaliser tout ce qu’il pense, a entendu ou lu. Pour le réaliser il faut avoir la volonté, manifester cette volonté à l’esprit par écrit ou de façon orale. Pour citer Paulo Coelho « Quand on veut une chose, tout l’Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve. »

Traverser la vie sans vision, c’est comme voyager sans destination !

L’expérience suivante est un outil puissant pour découvrir notre vision dans la vie et les vraies valeurs qui comptent le plus pour nous. L’expérience consiste à se visualiser pendant ses propres funérailles, et à imaginer les mots qu’on aimerait entendre des autres (soi-même, familles, amis, associés, compatriotes…) exprimer à notre mémoire.

La vision est le cadre de référence par lequel on examine tout. Chaque jour doit être une contribution efficace à la réalisation de notre vision.

La vision est le phare qui éclaire le chemin, montre la direction à prendre, et nous évite de nous égarer dans le tumulte de la vie quotidienne.